Valle d'Aosta


La vallée d’Aoste est une assez petite région, mais son choix de cépages est particulièrement varié. La nature de ces cépages est co-déterminée par l’endroit où ils sont cultivés : au plus l’altitude est élevée (en direction du Mont Blanc), au plus le climat est frais et au mieux les cépages blancs se portent ; au plus bas dans la vallée (en direction du Piémont), au plus le climat est chaud et au plus les variétés tardives se sentent dans leur élément.

Même si elle est la plus petite des vingt régions italiennes, la Vallée d’Aoste n’est certainement pas la moins importante. D’une part, elle représente une importante porte d’accès vers l’Italie à partir de la Suisse et de la France et d’autre part, ses stations de sport d‘hiver sont très appréciées.

Sur le plan des vins, la région est arrivée à son apogée au XIXe siècle. Chaque petit lopin de terre avec un ensoleillement suffisant était alors planté de vignes et les versants les plus abrupts des montagnes se transformaient en vignobles en terrasses. Une période bénie où la Vallée d’Aoste comptait jusqu’à 3.000 ha de vignobles.

À partir de 1900 et surtout après la Seconde Guerre mondiale, la viticulture commence à décliner. Avec une industrialisation qui n’en finit pas de se développer tout en étant bien plus rémunératrice, elle manque de plus en plus de main-d’œuvre. La superficie totale des vignobles retombe alors à 500 ha, et est restée à ce niveau-là jusqu’à aujourd’hui.