Calabria


Ces dernières années, la Calabre fait cependant de gros efforts pour aligner sa viticulture à celle du reste de l’Italie. Même si la région dispose d’une ancienne et puissante tradition dans le domaine des vins, depuis quelques dizaines d’années, elle éprouve d’immenses difficultés pour se conformer aux normes de ses appellations.

L’histoire du vin débute il y a 2500 ans en Calabre. Les vins de Cirò et de Bianco, respectivement à l’est et au sud de la région, sont réputés depuis l’Antiquité et étaient offerts aux vainqueurs des Jeux Olympiques. Au fil des siècles, la littérature a également vanté les mérites des vins de Savuto, sur la côte ouest.

Malheureusement, aujourd’hui, la viticulture calabraise n’est plus que l’ombre de ce qu’elle a été. Certaines appellations ne produisent quasi plus de vins, les viticulteurs ont du mal à garder la tête hors de l’eau. Pire encore, en 2011, quelques DOC ont été purement et simplement supprimées et regroupées dans une nouvelle DOC.

Traditionnellement, la grande majorité des vins de Calabre sont des IGP (vins de pays), ce qui signifie que soit les viticulteurs souhaitent plus de liberté dans le choix des cépages et des méthodes de production, soit que la plupart des vignobles (du moins des meilleurs vignobles) ne se trouvent pas dans un territoire DOP.